Les scénarios de l’écologie.

ScénarioEcoCe livre, déjà vieux (1996), a le mérite d’éclairer la position actuelle de Dominique Bourg. C’est un livre pédagogique, mais dont le point de vue est au mieux partial, au pire de mauvaise foi.

Les trois scénarios de l’écologie sont le scénario fondamentaliste, le scénario autoritaire, et le scénario démocratique. Aucun de ces trois scénarios n’a jamais vu le jour… Et à force de redouter les deux premiers, on oublie d’œuvrer au troisième.  Les travaux ultérieurs de D.Bourg qui œuvrent au troisième scénario, semblent avoir oublier les leçons d’Illich, de Gorz ou de Van Parijs. Continuer la lecture de Les scénarios de l’écologie.

Nature et politique.

flipoFLIPO Fabrice, Nature et politique. Contribution à une anthropologie de la modernité et de la globalisation; Éd. Amsterdam, 2014

Ce livre documenté, polémique, ambitieux, est dédié aux écologistes. Il a pour vocation de définir l’écologisme, qui n’est pas à rechercher, disons le tout de suite, dans le rapport des hommes à la nature. Il est question d’écologie, mais jamais de changement climatique, ni de pollution, ni de biodiversité, etc. Ce livre est un livre sur l’écologisme défini par les dualismes qu’il déplace, et c’est la Critique de la raison dialectique (I.1960, II.1985) de Sartrequi est mobilisée pour  comprendre le sens de l’écologisme. Ce livre se présente à la fois comme un livre d’histoire de la pensée (qui tente de mettre de l’ordre dans ce que l’auteur nomme l’écologisme) et de philosophie (qui tente de penser la modernité et la globalisation). Il se concentre sur la situation française, et restitue les controverses en même temps qu’il les tranche ; c’est un livre à charge dirigé contre un certains nombres de philosophes de l’écologisme, en particulier Luc Ferry et Dominique Bourg, d’historiens ou de sociologues de l’écologisme, en particulier Jean Jacob et Guillaume Sainteny, et certains penseurs de la démocratie, en particulier Marcel Gauchet.

Continuer la lecture de Nature et politique.

Vers une démocratie écologique.

démoecoBOURG Dominique, WHITESIDE Kerry, Vers une démocratie écologique. Le citoyen, le savant et le politique, Paris, Seuil, 2010.

Ce livre a fait beaucoup de bruit, et il existe, ici et là, des résumés, ou des compléments, comme cet article de La vie des idées : Pour une démocratie écologique.

Nos démocraties sont impuissantes à agir comme elles savent pourtant qu’elles le devraient ; ce pourquoi «le défi écologique est indissociablement un défi politique» ; «protéger la biosphère implique de repenser la démocratie elle-même». Si nous ne pouvons que saluer la prise de conscience à l’origine de ce livre, nous ne saurions partager ses solutions. Notre désaccord sur les solutions, provient d’un désaccord sur (au moins) deux prémisses théoriques : la question de l’écologie est celle de la Nature (or, ceci n’est vrai que pour un courant, aujourd’hui minoritaire, de l’écologie) ; la crise de la démocratie est une crise de la représentativité (or nous pensons que l’opposition de la démocratie participative à la démocratie représentative est une fausse piste, ou du moins n’est pas la seule). Continuer la lecture de Vers une démocratie écologique.